Nick Jordan 1ère aventure : CERVEAUX A VENDRE

Cerveaux à vendre Couverture : Un roman passionnant nous entraîne, avec Nick Jordan, dans les coulisses du contre-espionnage.
4ème de couverture : Depuis un an, le monde occidental est le théâtre d’événements singuliers. En Grande-Bretagne, en Suède, en Autriche et en Italie, plusieurs savants de réputation internationale ont disparu dans des circonstances mystérieuses. Enfin, le 9 septembre au matin, le professeur Laugereau est enlevé en plein Paris.
L’opinion s’affole… Que vont faire les pouvoirs publics ?
Nick Jordan, du contre-espionnage français, entre en jeu. Au kidnapping, il répond par le kidnapping. Son enquête le conduira à travers mille dangers jusqu’à l’étrange clinique du Dr Dobrovief où est enfermé le professeur Laugereau.
Mais le piège se referme sur lui… A quoi lui sert d’avoir découvert l’identité du « Numéro un » qui dirige le réseau français d’une monstrueuse organisation, puisqu’il se trouve à la merci d’adversaires implacables pour lesquels il est l’homme à abattre.
N° Marabout Junior : 148
Année : 1959
Édition : Type 0 C-
Réédition(s) connue(s) : Type 0 C-; Editions Labor Collection : Espace Nord Junior
Illustration de couverture : Pierre Joubert
Illustrations intérieures : Dino Attanasio
Marabout chercheur : Les vrais « Cerveaux à vendre »
Anecdote : Annoncé comme le premier roman de Nick Jordan ce « Cerveaux à vendre » est en fait la deuxième aventure de notre héros. La première histoire a, curieusement, été publiée en second. Je n’ai pas d’explication à ce choix. Tout au plus pourra t-on remarquer qu’il en a été parfois de même pour les aventures de Bob Morane. Je donnerai donc mon avis sur ce livre en le considérant comme le deuxième de la série. Voir également Nick Jordan voit rouge.
Mon avis : Toujours publié avec une étiquette « contre-espionnage », ce récit se rapproche encore une fois d’une enquête policière. Il est bien question d’un personnage à l’accent « slave » mais c’est un indice bien maigre pour entraîner le lecteur dans les bas-fonds de la guerre froide. D’ailleurs à aucun moment il n’est fait allusion au bloc de l’Est. Les mystérieux commanditaires de ces kidnappings sont asiatiques : Chinois? Japonais? Si la question est soulevée, la réponse n’est pas donnée et le lecteur choisira en fonction de ses affinités avec les peuples asiatiques. L’histoire n’est toujours pas très exotique puisqu’elle nous emmène en promenade dans la banlieue Est de Paris mais est suffisamment bien construite et bien écrite pour nous tenir en haleine jusqu’au bout (1). Poursuites en voitures, filatures, déguisements, infiltration, clinique mystérieuse sont au menu de cette aventure.
1 – J’ai personnellement un faible pour cette histoire qui se situe dans des lieux ou j’ai passé ma jeunesse.

Cerveaux à vendre 4éme de couverture : Le garçon livreur de la teinturerie « Clean-Magic » enlève sa perruque blonde… Il vérifie que son pistolet automatique est bien chargé et se dirige droit vers la clinique où un grand savant est prisonnier de l’organisation du mystérieux monsieur Neptune.
Mission casse-cou pour l’agent secret Nick Jordan impatient de réaliser là son premier exploit…

Signé par un maître du genre, un vrai roman d’espionnage au suspense parfait.

N° Labor Espace Nord Junior : 4
Année : 1996
Illustration de couverture : Alexander Linder
Note : Cette édition comporte un intéressant dossier sur la série ainsi qu’une biographie de l’auteur.

Édition néerlandaise

Nick Jordan contraspion Éditeur : Uitgeverij Gérard
Collection : Maraboe pockets
Numéro :
G21
Année : 1961

Édition italienne

Nick Jordan e la tratta dei cervelli Éditeur : Vallecchi editore
Collection : Vallecchi Giovanissimi
Numéro :
7
Année : 1973

Édition suédoise

Nick Jordan kontraspion Éditeur : BW
Je suppose qu’il s’agit d’une édition suédoise mais je n’ai aucun autre renseignement.

Édition portugaise

Cerebros a vendra Éditeur : Ulisseia
Collection : Marabu junior
Numéro :
12
Année :

 

Haut de la page / Aventure suivante
Toutes les aventures / Les éditions étrangères / Accueil Nick Jordan


Les pages présentées sur ce site sont, comme leur nom l’indique, personnelles et ne peuvent de ce fait être copiées sur quelque support que ce soit sans l’autorisation écrite de l’auteur.
© 2000-2014 Le portail de Telly