Archives mensuelles : octobre 2015

Kuniyoshi, le démon de l’estampe

Kuniyoshi, le démon de l'estampeUne exposition inédite pour découvrir un maître de l’estampe

« Le Petit Palais invite le public à découvrir pour la première fois en France la production d’un artiste hors du commun, Kuniyoshi (1797-1861). Grâce à d’importants prêts japonais, complétés par ceux d’institutions françaises, les 250 œuvres présentées témoigneront de sa grande force dramatique et de sa beauté expressive. L’exposition explicitera la fonction de cette imagerie de grande qualité et son importance dans la société japonaise, l’œuvre de Kuniyoshi, naguère admiré de Monet ou Rodin, ayant largement influencé depuis l’art du manga et du tatouage. »

Lire la suite

Le fantôme de la tasse de thé

Le fantôme de la tasse de théUne histoire inachevée… Trois suites possibles

« Un samouraï voulant se désaltérer, avale un fantôme et se retrouve maudit. Dans quelques jours, le fantôme reviendra pour se venger… Ainsi s’achève brusquement cette légende, consignée en 1904 par Lafcadio Hearn.
Trois auteurs imaginent la suite de ce récit japonais inachevé. Chacun nous offre une suite possible, nous transportant du Japon féodal au Japon contemporain. »

Décidément les Éditions Issekinicho n’ont pas fini de nous surprendre. Si les premiers ouvrages étaient de traditionnels livres de photos, les sujets tranchaient déjà sur l’habituelle production d’albums touristiques. Les chats japonais, les bâtiments en ruines (critique ici), la Corée du Nord et les plus classiques cerisiers en fleur figuraient à leur catalogue. Puis vint un ouvrage de jeux (pour ne pas s’ennuyer dans l’avion qui nous emmène au Japon), un autre plus opportuniste consacré au coloriage de motifs en rapport avec le Pays du Soleil Levant et enfin 16 vues du Japon, vision humoristique de la société japonaise, dessiné par seize artistes différents! Une belle brochette de sujets aussi hétéroclites que téméraires.

Lire la suite

Les aventures de Caro Morane

Le temple des pèresCaro Morane, le monde va devenir son royaume!

Si vous êtes un lecteur fan de séries d’aventures vous avez forcément entendu parler de Bob Morane que ce soit au travers des romans, des bandes dessinées, de la série télévisée, voir même des jeux vidéos ou des dessins animés. Depuis plus de soixante ans ce héros combat le mal grâce à la plume prolifique de son créateur Henri Vernes. Malheureusement depuis quelques années l’inspiration n’est plus que rarement au rendez-vous et le lecteur frustré a tendance à partir vers d’autres horizons.
Heureusement voici Caro Morane!
Née sur un forum consacré à son père, car oui, malgré un non-dit suite à un différent judiciaire, Caro est bien la fille de Bob, la belle aventurière débarque à son tour dans la littérature populaire d’aventures.

La fleur des dunesEt le moins que l’on puisse dire est qu’elle fait une entrée réussie! Aussi curieuse que son père, elle se laisse facilement entraîner dans des histoires plus dangereuses les unes que les autres. Souvent accompagnée de sa copine Jill Ballantine – il s’agit bien de la fille de Bill! – la jolie donzelle n’a de cesse, à l’instar de son père, de combattre le mal.
Les auteurs, Philippe Cottarel et Richard Colombo ont su retrouver l’ambiance des grands romans d’aventures des années 50 tels qu’en publiaient les Éditions Marabout dans leur collection Junior, tout en modernisant le style afin de le rendre contemporain. Les lieux nous sont familiers, les méchants nous en rappellent d’autres, les péripéties s’enchaînent sans temps morts. Voilà qui devrait attirer de nouveaux lecteurs sans perdre les plus anciens.
Bref si vous regrettez d’avoir jeté votre collec’ de Bob Morane ou si vous en avez marre de voir vos enfants collés à leur console de jeux, il est grand temps de vous procurer les deux premiers volumes des aventures de Caro Morane!

Le Temple des Pères et La fleur des Dunes à commander en ligne.

PS : Le seul point noir de cette édition est qu’il n’y a pas de distributeur et qu’il faut commander chez l’imprimeur car il s’agit d’impression à la demande. Regardez bien les frais de port car il est possible que cela revienne moins cher de commander séparément les deux ouvrages.
En savoir plus : Le blog de Caro