Archives mensuelles : février 2015

Petites coupures à Shioguni

petites_coupuresAprès Tokyo sanpo et Manabebe Shima, Florent Chavouet se lance dans la fiction.

« Kenji avait emprunté de l’argent à des gens qui n’étaient pas une banque pour ouvrir un restaurant qui n’avait pas de clients. Forcément quand les prêteurs sont revenus, c’était pas pour goûter les plats. »

Heureux possesseur des deux premiers ouvrages de cet auteur, j’étais déjà habitué à son style graphique clair et très coloré. Aussi lorsque j’ai eu en main ce bouquin ma première réaction a été de me dire que ce n’était pas pour moi car l’impression visuelle était assez déconcertante. De plus il n’était plus question de tranches de vie documentaires mais d’un ouvrage de fiction. J’ai donc reposé le livre en me disant que je verrais plus tard.
Lire la suite