Impulsion

ImpulsionUn joli portrait de femme

« Etudiante en école d’ingénieurs, Bénédicte attend le grand amour, lorsqu’une annonce sur le panneau d’affichage de son école attire son attention : une certaine fondation Vestiboran, aux USA, a lancé un concours pour concevoir une sonde à destination de Pluton. Bénédicte ne s’est jamais intéressée aux planètes mais, suivant son impulsion, elle vole l’annonce. Dès lors, sa vie est changée, elle découvre les étoiles, le monde des sondes spatiales, un univers où les machines côtoient les rêves les plus fous…
Convoquée pour défendre son projet, Bénédicte l’emportera devant Rudra, brillant mathématicien Indien. Bénédicte pensait ne concevoir qu’une sonde spatiale mais voilà qu’elle tombe amoureuse de Rudra, que la fondation engagera aussi. La sonde de Bénédicte s’envolera, malgré les aléas que leur infligera une vie où l’une comme l’autre se retrouvent bientôt seules au monde. »

Bernard Henninger ayant arrêté l’activité de sa propre maison d’édition – Souffle du rêve – c’est l’éditeur Asgard qui publie son nouveau roman. Bien que proposé dans la collection Science-fiction l’intérêt principal de cette histoire réside surtout dans le portrait de Bénédik, son (anti)héroïne.

Qui a lu les précédents romans de l’auteur ne sera pas surpris par cette approche. Comme dans ses récits fantastiques les personnages priment sur le fond de l’histoire. C’était le cas de Nina (Le souffle du rêve) et de Lulu (L’ombre du fleuve), c’est aussi le cas du personnage central d’Impulsion. Le fait que le récit soit raconté à la première personne renforce encore l’empathie avec cette femme. Car si Bénédicte aura la chance de voir son projet aboutir au-delà de toutes espérances, elle passera par des épreuves personnelles qui la marqueront tout au long de sa vie. Et c’est dans ses moments qu’elle sera la plus proche de nous.

Ajoutons à cela un style de plus en plus maîtrisé et nous avons là un roman très agréable à lire.

Si vous n’êtes pas fan de hard-science, laissez-vous bousculer par cette Impulsion qui, sous son vernis SF, cache un cœur profondément humain.

Impulsion de Bernard Henninger aux éditions Asgard

Laisser un commentaire (le "Nom obligatoire" est le pseudo sous lequel vous désirez apparaitre)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s