Shikoku, les 88 temples de le sagesse

shikoku_88_templesLe « Compostelle » japonais

« Quelles étaient les raisons qui avaient poussé Léo Gantelet à accomplir le pèlerinage bouddhiste des 88 temples : marcher seul, pendant 50 jours, sur une distance de 1400 km, autour de l’île japonaise de Shikoku ?

Certes son expérience de Compostelle, sept ans auparavant, n’était pas étrangère à cette décision. Il savait bien que dans cette nouvelle aventure, il retrouverait une grande partie de ce qui l’avait alors charmé. Plus encore, il y voyait comme une suite de son chemin spirituel.

Faire le tour des multiples aspects de cette aventure personnelle fort exotique, c’est tout le sujet de l’ouvrage. Léo Gantelet décrit à la fois le chemin, le cheminement, et les états d’âme de celui qui chemine. »

J’ai découvert cet ouvrage qui date de 2008 sur le site lirelejapon. J’avoue que l’idée de ce pèlerinage, moi qui ne suis pas marcheur, m’avait déjà traversé l’esprit. Pas par ferveur religieuse mais plutôt par besoin « de me rencontrer ». C’est dire l’intérêt que je portais à ce récit même si j’avais un peu peur que les réflexions métaphysiques et les états d’âme prennent le pas sur l’aventure. Heureusement il n’en est rien.

L’auteur nous décrit admirablement les différentes phases de son pèlerinage. Les préparatifs, les premières étapes avec la découverte des coutumes japonaises (les chaussons que l’on changent en fonction des lieux ou l’on se trouve, les différentes phases du bain, l’usage des lave-linge, les horaires quasi martiaux à respecter), puis les premières difficultés, la météo parfois infernale, etc.

Mais il y a aussi les rencontres. Même si l’auteur ne maîtrise que quelques rudiments de japonais les contacts avec les autres pèlerins, les personnes qui tiennent les auberges et les simples passants sont nombreux et souvent enrichissants.

L’aventure se divise en quatre parties. En 88 temples, on chemine de l’Éveil au Nirvana en passant par l’Ascèse et l’Illumination. Chacunes de ces étapes apportent leur lot de joie et de découragement. Au cours de son périple, l’auteur redécouvre des sensations rencontrées lors de sa marche vers Compostelle, croise des réflexions imaginaires entre Saint-Jacques et Kobo Daishi (à la mémoire duquel on accomplit ce pèlerinage), nous fait part de toutes sortes de réflexions qui lui traversent l’esprit.

Tel qu’il est le récit est très équilibré. Personnellement j’aurai aimé plus de détails sur les étapes et les temples visités mais ce n’était pas le propos de l’auteur. Que vous soyez mystique ou simplement curieux vous trouverez dans cet ouvrage de quoi satisfaire votre curiosité.

Shikoko les 88 temples de la sages aux Editions de l’Astronome.

3 réflexions au sujet de « Shikoku, les 88 temples de le sagesse »

  1. David

    J’ai déjà entendu parler de ce livre, mais ne ne l’ai encore jamais lu.
    Par contre, je connais « bien » le pélerinage. Non, je ne l’ai pas encore fait (un jour j’espère) mais vivant sur Shikoku, il est omniprésent.
    Et effectivement, je conseille à toute personne qui est en mesure de le faire de s’y atteler. Pas besoin d’être religieux, bien peu de gens le font par ferveur religieuse de nos jours, mais parce que c’est une expérience unique, et Shikoku reste l’un des endroits les plus « sauvages » et « traditionnels » du Japon.
    Et comme mentionné, le meilleur aspect de la chose sont très certainement les rencontres, même sans parler japonais. Connaissant bien les gens de Shikoku, je confirme, ils sont parmi les gens les plus gentils et accueillants que je connaisse, à des lieues du stéréotype du Japonais froid, timide et distant (ce stéréotype vient surtout du Kanto – la région de Tokyo) et ne s’applique que peu aux autres Japonais, et presque pas à ceux de Shikoku.

    Répondre
  2. Telly Auteur de l’article

    Merci pour ce commentaire. J’ai été voir votre (ton?) site et comme j’ai bien aimé je me suis abonné. Je ne suis pas un fan de setouchi mais j’aime bien cette vision d’une région trop souvent oubliée. Je rajoute un lien dans ma liste de favoris.

    Répondre

Laisser un commentaire (le "Nom obligatoire" est le pseudo sous lequel vous désirez apparaitre)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s